Départ aux sports d’hiver: une checklist pour rester zen sur la route

07 janvier 2020

Avec le froid qui prend enfin ses quartiers, beaucoup se réjouissent déjà de partir aux sports d’hiver. Voici quelques conseils pour aborder les pièges du trajet et du séjour en toute sérénité.

Que ce soit pour un week-end dans les Ardennes ou dans les Vosges, ou pour une semaine dans les Alpes, vous rêvez déjà de pistes enneigées? Superbe idée! Mais qui dit “pistes enneigées” dit… “routes dans le même état”! Comment aborder ces conditions exceptionnelles en toute sérénité ?

1. Vérifiez votre équipement “route”

Nous parlons de celui de votre voiture, bien sûr! Car si la glisse est un plaisir sur les pistes, elle l’est beaucoup moins sur la route. De quel équipement aurez-vous besoin ?

• De pneus “hiver” adaptés à la montagne: il ne vous suffira pas d’avoir des pneus dits “hiver”. Il faut en effet qu’ils portent le petit logo 3PMSF: un relief montagneux avec un flocon de neige. Recommandé dans les zones enneigées, ces pneus déjà sont obligatoires en Allemagne, en Autriche et au Luxembourg, pour ne citer que les pays les plus proches.

 

• De chaînes ou de chaussettes à neige: vous devez en équiper votre voiture sur les routes signalées par le panneau B26 (sauf si celui-ci mentionne que les pneus hiver (aux normes 3PMSF) sont tolérés. Attention: choisissez un équipement homologué B26 !

 

Si vous êtes du genre très prudent, vous pouvez aussi emporter dans vos bagages une paire de grilles de dégagement. Elles vous seront utiles si votre voiture se retrouve bloquée dans une ornière de neige…

2. Anticipez les soucis au démarrage

Une fois sur place, vous n’utiliserez probablement pas votre voiture tous les jours, mais attention: pare-brise gelé et batterie déprimée seront peut-être au rendez-vous.

Grattoir et antigel : en cas de gel et de chutes de neige, vous en aurez besoin pour dégivrer votre pare-brise avant le départ et pour éliminer les projections de neige, de boue et de sel en cours de route.

Booster : si votre batterie a un coup de mou, un booster vous permettra de redémarrer votre voiture. Alternative : les câbles de démarrage, mais vous devrez alors compter sur la générosité d’un autre automobiliste !

Bâche hiver : pour les plus prudents (ou les plus paresseux, c’est selon) la bâche de protection vous évitera d’utiliser de l’huile de coude pour dégager pare-brise et vitres latérales. Attention : demandez conseil au vendeur, car ces bâches existent en plusieurs tailles !

3. Evitez le coup de froid en cas de panne

SI par malheur vous deviez rester sur une route hivernale à attendre un véhicule de secours, pensez à vous protéger du froid : mettez dans votre coffre quelques plaids, couvertures de survie, thermos de boissons chaudes et snacks énergisants. Ils vous permettront de tenir jusqu’à l’arrivée de la dépanneuse !

4. Prévoyez vignettes et péages

N’oubliez pas que certains pays ont instauré des péages ou des vignettes autoroutières.

• En France, vous pouvez payer sur place ou gagner du temps en commandant un badge télépéage sur le site des gestionnaires d’autoroutes.

• La Suisse impose la vignette autoroutière. Vous pouvez acheter votre vignette dans un centre Auto5 avant votre départ.

• L’Allemagne n’impose pas encore de vignette aux étrangers, mais le projet est dans les cartons. Seuls deux tunnels (le Herrentunel de Lübeck et le Warnowtunnel à Rostock) et deux routes privées (dont la boucle Nord du Nürburgring) sont payants.

• L’Autriche impose non seulement une vignette autoroutière, mais elle fait aussi payer l’accès à certaines routes, tunnels et cols de montagnes.

5. Faites attention aux zones de basses émissions

La France, les Pays-Bas, l’Allemagne, l’Italie et l’Autriche ont créé de nombreuses zones de basses émissions, en général dans les grandes villes. Mieux vaudra vous renseigner avant votre départ, car les critères ne sont malheureusement pas harmonisés, même à l’intérieur d’un même pays.

Vous voilà donc prêt(e) à prendre la route. Et si vous faisiez un dernier petit check-up “prêt à partir” avant votre voyage ?