Prime de l'état VAE

Dois-je porter un casque à vélo?

02 juillet 2018

Non… Mais oui. En Belgique, d’un point de vue légal, rien ne vous y oblige. Mais c’est certainement un plus pour votre sécurité en cas d’accident ou de chute. Faisons le tri entre le vrai et le faux.

1°) Ce n’est pas obligatoire de porter un casque à vélo?

Vrai et faux. En Belgique, vous n’êtes pas obligé de porter un casque, et vos enfants non plus. En revanche, cette obligation existe ailleurs. En France, par exemple, le casque est obligatoire pour les enfants de moins de 12 ans. Aux Pays-Bas, en Allemagne et au Luxembourg, chacun fait ce qui lui plaît. Vous partez à l’étranger pour une virée à vélo?  Renseignez-vous!

Attention, dans notre pays, les speed pedelec sont considérés comme des cyclomoteurs: le casque est donc de rigueur!

2°) Le casque est vraiment utile en cas d’accident?

Vrai! Selon une étude menée par VIAS (l’ancien Institut belge pour la sécurité routière), la tête du cycliste adulte est touchée dans un accident sur trois. Chez les enfants cette proportion dépasse un sur deux! Or, le port du casque réduit de 70% le risque de blessure à la tête.

3°) Le casque est toujours efficace?

Faux: pour commencer, il faut que votre casque offre une sécurité suffisante. Le respect de la norme EN1078 (adultes) ou EN1080 (enfants), renseignée sur l’étiquette du casque, constitue un minimum. Attention: la norme enfants prévoit en principe un système anti-étranglement qui peut détacher la sangle en cas de choc violent.

Ensuite, vous devez attacher votre casque. Sinon, il tombera au moindre choc, et ne servira à rien. Par ailleurs, même attaché, le casque doit parfaitement s’ajuster à votre crâne: essayez-en plusieurs avant d’acheter! Enfin, les systèmes d’absorption ne sont pas éternels: ils sont abîmés par les chocs et par le temps. Mieux vaut donc remplacer votre casque après une chute, ou tous les 4 ou 5 ans.

4°) Si je roule prudemment, pas besoin de casque?

Vrai et faux. La prudence est essentielle à vélo: selon l’étude de VIAS,  90% des cyclistes admis à l’hôpital étaient les seuls impliqués dans leur accident. Restez donc attentif aux pièges de la route: nids de poules, bordures, rails de tram, plaques glissantes, etc. Et entretenez bien votre vélo: des freins au top et des pneus qui adhèrent bien à la route feront beaucoup pour votre sécurité!

Enfin gardez en tête que le casque n’est pas la seule manière de vous protéger. Une bonne paire de gants vous évitera brûlures et égratignures en cas de chute.

Envie de passer à l’action? Découvrez notre sélection Auto5 d’accessoires pour cyclistes